dimanche 29 mai 2016

Au secours, les corbeaux sont de retour - 2.... Les coquelicots aussi... Oh Oh Oh

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ? 
Oh oh oh oh oh oh oh....

Suite de l'épisode précédent...
Rappel: un petit corbeau farceur s'est "envolé" de mes poches, mais retrouvé, s'est trouvé accroché sur le mur de l'appartement...

Et la suite des coquelicots:


Corbeaux et coquelicots - Episode 2 - Photo: lfdd


Episode 2: un voyage inachevé - ou dangereux.

Le petit corbeau imprimé sur tissus de Samia Kachkachi accroché au mur, entre trophée et veilleur de bureau, prêt à s'envoler cependant, je pars le lundi matin au bureau et découvre au pied de l'immeuble, par terre, un étourneau.


Corbeaux et coquelicots - Episode 2 - l'étourneau mort -  Photo: lfdd

Il a dû dans son vol, se cogner dans la vitre tellement fort que c'en était son dernier vol. Pour éviter à des âmes sensibles qui allaient me suivre à l'entrée de l'immeuble, j'ai éloigné le corps de l'oiseau en le cachant dans un coin discret. 

Au même moment, sur le toit voisin, deux corbeaux me hélèrent de leur croassement grave.
Le temps de prendre mon appareil photo, un des deux corvidae s'est déjà envolé tandis qu l'autre me salue une dernière fois avant de partir lui aussi... 



Corbeaux et coquelicots - Episode 2 - les corbeaux sur le toit - Photo: lfdd


Que va nous réserver la suite?
    
En attendant, les TVA.... et quelques corbeaux de la "série" Art avec un extrait de la production de Raymond-Emile Waydelich. D'abord l'hommage à Lydia Jacob:


Corbeau et plante grasse sedum - R.E. Waydelich - Photo: lfdd


Et les souvenirs canadiens de Haïda:



Corbeau "Raven Haïda" - R.E. Waydelich - Photo: lfdd


Pour rester au Canada, (comme dans l'épisode 1) une chanson de Coeur de Pirate: Corbeau



Corbeau

Et deux par deux sans compter nos morts
Qu'on laisse derrière des ébauches fanées
Des secrets de carrière
Et trois par trois nos coeurs essoufflés
Des secousses folles on réfléchit plus tard
Maintenant il faut rêver
Et je ne sais plus à quoi penser
C'est dur d'être libre comme toi
Et je ne sais plus à qui penser
C'est fini rhabille-toi
Et deux par deux on avale nos mots
C'est dur d'oublier ce que l'on connait et ce qui imprègne nos peaux
Et trois par trois, nos coeurs de la partie
On joue aux couteaux et on peut partager le même lit
Et je ne sais plus à quoi penser
C'est dur d'être libre comme toi
Et je ne sais plus à qui penser
C'est fini rhabille-toi
Et je ne sais plus à quoi penser
C'est dur d'être libre comme toi
Et je ne sais plus à qui penser
C'est fini rhabille-toi
Et deux par deux
On avale nos mots
C'est dur d'oublier ce que l'on a connu qui a imprégné nos peaux
Et trois par trois, nos coeurs de la partie
On joue aux couteaux et on peut partager le même lit


Pour ceux qui connaissent leurs classiques, une version du poème d'Arthur Rimbaud "Les corbeaux" interprété par Léo Ferré, avec une animation de Pablo Pares.

 


Encore plus classique, le célèbre chant cosaque "Le noir corbeau" ou "L'oiseau de malheur" - Novorossia.





Et en parlant de classique, on ne peut plus classique, pour une fidèle lectrice amatrice de danse (pas classique) qui se demandait si à part, Jorge Donn, il y avait des corbeau dans les ballets (en dehors du Lac des Cygnes), voici une version la bande annonce du Ballet "Raven Girl" au Royal Ballet chorégraphié par Wayne McGregor, sur une musique de Gabriel Yared, avec une femme-corbeau interprétée par Sarah Lamb:



A Suivre...

Bon Lundi

La Fleur du Dimanche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire