dimanche 27 novembre 2011

Dimanche c'est le Paradis


La fleur du dimanche, c’est le dimanche. Vous comprendrez pourquoi à la fin avec le TVA N°2, et aujourd’hui c’est… dimanche. 
Chouette !

Bon, bref*, que faire ce dimanche ? 
A part aller à St’Art - moi, j’y étais hier, entre autre… - mais il vaut mieux y aller lundi si vous en avez la possibilité, ou sortir au soleil, s’il veut bien sortir - sinon il faut monter - ou aller voir « ô vaches » (voir TVA n°1) à la Laiterie, ou ranger (voir TVA N°2), vous pouvez en fait faire ce que voulez… Le choix est large et il est surtout… Personnel !

En attendant pour démarrer cette belle journée, je vous offre un oiseau de paradis.

Oiseau de Paradis - Strelitzia - Photo:lfdd

Cette fleur de paradis, Strelitzia pour les intimes, est en souvenir et en remerciement du concert « Ma part des Anges » de Geneviève Charras dimanche dernier. Si vous l’avez raté, vous pouvez vous rattraper le dimanche 11 décembre à 11h00, ou si vous préférez les samedis, ce sera le 10 décembre à 18h00, et c’est à la Galerie No Smoking, 19 rue Thiergarten à Strasbourg (près de la gare).

Le spectacle de Sylvie Villaume me donne l’occasion de compléter ma série de « femmes couvertes de fleurs », en l’occurrence ici, c’est Pierre Boileau, acteur interprète avec Emmanuelle Zanfonato de la pièce créée par Sylvie Villaume – avec des textes d’elle-même, mais aussi de Patrick Dubost, Didier Guth, Jean-François Robic et Germain Roesz, et dont elle a fait les costumes, dont cette magnifique veste qui « habille » (déshabille ?) notre danseur.

Femme couverte de fleurs: veste de Sylvie Villaume - Photo:lfdd


En premier TVA, je vous offre donc un extrait de « ô vaches » - la suite à la Friche Laiterie au Hall des chars à Strasbourg, ce soir 17h00 :

« Oh vaches / oh vêtures vétérinaires / oh véronique vallons / vous vives /
vavachies / vraie viande / vrai vestomac / vrai ventre /…
… votre vachisme vante votre veulerie verticale /
le vachisme vous nomme tétons téméraires du terroir vachional /
vous les vampes pidéales ! »..


En TVA N°2 je vous offre un extrait de film, en l’occurrence un feuilleton – Bref - sur Canal+ cité par Alexis Besnoist dans le Monde, dont voici deux extrait:
« Devant ce spectacle d'une vie isolée mais, à sa façon, "heureuse", comment ne pas songer à ce "sentiment réfléchi et paisible qui dispose chaque citoyen à s'isoler de la masse de ses semblables" que Tocqueville nommait individualisme dans De la Démocratie en Amérique ? »...
Et pour conclure :
« Le fait qu'une génération entière de trentenaires se retrouve en lui révèle le degré d'uniformisation des comportements et des modes de pensée.
C'est la dimension la plus troublante de la série : par son succès, elle met en lumière une certaine standardisation de l'intimité. Tocqueville décrivait par ces mots le devenir des sociétés démocratiques : "Je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme." Y sommes-nous déjà ? »


Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


Et pour finir, je vous offre une  « pépite » d’Oiseau de Paradis, un lien vers l’interprétation de Zizi Jeanmaire de la chanson «L'oiseau de Paradis" écrite par Serge Gainsbourg:
http://youtu.be/IjwtdKEAozo

Bon dimanche

La Fleur du Dimanche


*bref, vous l'aurez vu, vaut mieux que la fleur du dimanche arrive le dimanche.


samedi 26 novembre 2011

Week-End St'Art

C'est le gros Week-End St'Art, foire d'Art Contemporain de Strasbourg, dont j'ai parlé mardi et où j'ai rajouté mercredi quelques noms d'artistes exposant sur des galeries extérieures à la région ou qui n'avaient pas été annoncés... et la Bear Gallery m'a envoyé la photo d'une oeuvre de Jak Espi  - devinez qui est le/la photographe ! 


Me prends pas pour une poure - Jak Espi


En visitant St'Art - et je n'ai pas tout vu - j'y retourne aujourd'hui, j'ai encore découvert des artistes "du cru". 

A commencer par Marie-Amélie Germain, Dan Stephan et Nathalie Savey sur le stand de la Galerie Nicole Buck, ou Bernadette Bour, sur le stand d'Yves Iffirg.
Nous avons aussi François Bruetschy à la Galerie Tristan - B08 - qui y côtoie Claude Viallat. 
Gérard Colllin-Thiébaut, bien connu par chez nous, est représenté par la galerie Jean Gresset (Zéro l'infini) de Besançon - stand C23 - et Charles Dreyfuss exposé récemment au Syndicat Potentiel est sur le stand de la Galerie Kahn.
Une très belle oeuvre-intallation - prière de ne pas jouer - de Dominique Kippelen est visible chez Mathilde Hatzenberger sur le stand C25.

Si vous souhaitez voir plus d'oeuvres d'Hervé Bohnert, qui expose ses dernières créations sur le stand de No Smoking, je vous invite à aller au Palais Universitaire, salle 27, une rétrospective assez impressionnante de son travail autour de la thématique de la mort y est visible jusqu'au 2 décembre.

Et comme vous êtes dans le coin, faires un détour pour voir la triple exposition du CEAAC, rue de l'Abreuvoir, pour voir les installation vidéo de Samiuel Rousseau et les travaux de Jorg Obergfell en parfaite résonnance, ainsi que les peintures d'Aurélie de Heinzelin à l'Espace International.

Bonne foire et bonnes visites.

La Fleur du dimanche

vendredi 25 novembre 2011

Thrill: Frisson ou sensation ?

Thrill, l'exposition annoncée à Strasbourg, répond-elle aux attentes qu'elle a suscitées ?

En tout cas on en parle et les avis sont partagés...

Il est vrai que le lieux choisi est lourd d'histoire, à la fois anciennement Musée d'Art Moderne de Strasbourg, également le lieu où, à l'époque de Roland Recht alors directeur de Musées de Strasbourg, la jeune garde de la création alsacienne - dynamique et qui a continué à être créative ici et ailleurs - s'est retrouvée sous le feu des projecteurs de l'histoire. Et c'est aussi le lieu qui hébergeait les "Artistes Indépendants d'Alsace", et le lieu  où eut lieu l'exposition hommage à Jean Leppien. 
L'Ancienne Douane, bâtiment trop longtemps abandonné et sujet à de nombreux intérêts, a finalement rouvert pour cette exposition, donc, dont nous attendons beaucoup, peut-être trop...

L'initiative de l'association "Accélérateur de Particule" qui a eu l'initiative, le courage et la force de proposer et d'organiser cette exposition, doit être saluée.

Le résultat est impressionnant effectivement... Une grande exposition, massive comme les tronc d'arbre à l'entrée. Cependant, après une visite, à la limite de la perte dans un dédale de salles, et après avoir côtoyé des oeuvres fortes, on se demande si un choix plus restreint, une monstration plus resserrée n'aurait pas renforcée le poids et la force de cette exposition. Car il y a des oeuvres fortes, des artistes majeurs que l'on peut voir ici.
Marc Desgrandchamps qui a eu récemment une exposition monographique au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, après Strasbourg en 2004, Damien Deroubaix, exposé à la Chaufferie et au Musée de Karlsruhe et qui vient de réaliser une création au CIAV de Meisenthal actuellement à St'Art, et Stéphane Pencréac'h sont parmi les "invités" reconnus.
Mathieu Boisasan, très investi dans l'association organisatrice et dans l'exposition et dont on a pu récemment à Strasbourg voir son exposition installation de retour de résidence en Bosnie-Herzégovine à l'espace Apollonia est présent ici avec quatre grandes huiles sur toile presqu'en noir et blanc.

Noir, c'est la couleur des oeuvres fortes que vous invite à regarder attentivement. Ce sont les grands tableaux, très noirs, de Léopold Rabus: "Clair de Lune", "Le Colmatage d'un seuil", et même sa petite installation - 12 X 15cm - "Oiseaux de cage et de volière" à ne pas rater, derrière l'autre installation de Sinta Werner "Ein Stück Auschnitt" qui vous interpellera forcément, comme la très intéressante - et hypnotique - installation vidéo de Christine Camenish "Up".

En sortant, ne manquez pas - vous n'avez pas beaucoup de risque de la rater - l'installation-découpage de Nadja Schoellhammer "Root hunting", et surtout re-posez-vous en face de l'oeuvre de François Génot "Wall Drawing (Fessenheim)", la peinture murale au fusain sur le mur d'entrée de l'Ancienne Douane...


Bonne visite

La fleur du Dimanche 

Jeudi c'est sortie: Art, Danse, Ciné ou Théâtre ?



Pour les heureux possesseurs d'une invitation au vernissage de St'Art - il y en a pas mal - la question ne se pose pas. 
Vous assisterez en heureux privilégiés VIP à la grande foire de l'Art à Strasbourg.
J'en ai parlé mardi et vous ai donné d'autres pistes d'artistes alsaciens hier. Sinon, vous avez 4 jours pour faire le périple des stands. Je vous en reparlerai bientôt.


Sinon, vous avez le choix en entre le théâtre, la danse et le cinéma.


Au menu du cinéma ce soir, à part la programmation habituelle vous avez en avant-première au Star à 20h00, le film de Robin Hunzinger "Sarajevo, notre résistance", le film-portrait hommage à Francis Bueb. Si vous voulez aller le voir, allez sur facebook sur le site de Bix Films.


Pour le théâtre, je vous conseille le TNS avec le choix entre "El Viento en el Violin" dont j'ai parlé semaine dernière et "Roméo et Juliette" de Shakespeare, mis en scène par Olivier Py. La pièce est longue - 3 heures plus l'entracte, mais le texte, retraduit et adapté par Olivier Py, qui navigue entre le ciel - envolées shakespearienne - et la terre - Secoue sa poire - est un plaisir de redécouverte.

Pour vous donner une "image" de la beauté de la pièce, un poème de Rilke cité dans le programme du spectacle en résume la force de la mise en scène et la puissance de l'interprétation. 

"Il suffit que, d'un balcon
Ou dans l'encadrement d'une fenêtre,
Une femme hésite..., pour être
Celle que nous perdons
En l'ayant vue apparaître


Et si elle lève les bras,
Pour noer ses cheveux, tendre vase:
Combien notre perte par là
Gagne soudain d'emphase
Et notre malheur d'éclat !"






Et pour la danse, allez voir la "reprise" des premières chorégraphies de Mathilde Monnier et Jean-François Duroure à Pôle Sud (coproduction Le Maillon"), "Pudique Acide" et "Extasis", de superbes pièces, très bien "remontées" dans les deux sens du terme. 
Les jeunes danseurs explosent de dynamisme sur des chansons de Brecht et la musique de Bernard Hermann.
Piduque Acide est un peu plus dans le mouvement vif et "Extasis" interroge le monde de la représentation. Les deux pièces n'ont rien perdu de leur invetivité de l'époque.
Comme quoi la danse moderne a aussi ses "classiques".
Plus d'infos sur le spectacle sur le site de Pôle Sud et pour vous en donner une idée... en extrait du "vintage".

Pudique acide - mathilde monnier & jean-françois duroure



Bonnes sorties.


La Fleur du Dimanche

mercredi 23 novembre 2011

La course vers l'Art à Strasbourg: Start départ - 2

St'Art démarre dans 2 jours - j'en ai parlé hier pour vous donner un aperçu des galeries régionales et des artistes qu'ils exposent. Entre temps j'ai découvert - merci de m'informer s'il y en a d'autres - des artistes régionaux "hébergés" par d'autres galeries. 

Voici un début de liste, pour continuer à préparer votre visite:

Marie-Pascale Engelmann et Pascale Morin sur le stand - B23 - de la Galerie Bear d'Uzes.
Et sur le Stand de Chantal Bamberger, nous verrons également les oeuvres de Catherine Gangloff.

Catherine Gangloff - St'Art Strasbourg


Mais St'Art semble avoir initié - ou est-ce un hasard - toute une série d'expositions.

Il y a les expositions dont j'ai déjà parlé il y a deux semaine et Thrill dont je vais dire quelques mots demain, et puis toute une série d'expositions et de vernissages qui démarrent cette semaine en marge de St'art et dont je vous laisse la liste plus bas. 


Mais d'abord un mot sur l'exposition à la Chaufferie des "Arts Décos", consacrée à Caroline Prisse, artiste hollandaise. 

L'exposition s'inscrit dans la manifestation dans le cadre de la Biennale du Verre qui s'accueille à Strasbourg, Bischheim, Erstein dans différents lieux et galeries. Il y a d'ailleurs une oeuvre de Caroline Prisse au Musée Wurth. Son travail est remarquable, se basant sur des instruments médicaux et verres de laboratoires qu'elle transforme pour en faire des formes arborescentes. Elle fait également un travail sur le support papier où elle caviarde la réalité - que ce soient des corps ou des paysages et architectures - en longs filaments. Ses carnets  de croquis qui permettent de suive son chemin de création sont également visibles..


EXPOSITIONS
La Chaufferie - ESAD - Strasbourg
Caroline Prisse
18 novembre au 17 décembre 2011
Partenariat avec l'ESGA (European Special Glass Association)

Kim Hyung-Jong
exposition ouverte jusqu'a fin 2011 - sur rendez-vous à partir du 14 décembre


VERNISSAGES :

23/11/2011

Galerie d'Art Phenix Serein  - Le livre comme objet - Du 01-12-2011  au 31-12-2011
LIVRES-OBJET de Nourit Masson-Sékiné - Photos et Dessins de Nourit Masson-Sékiné - Peintures de Yoshiyuki Kakeko 


25/11/2011

CEAAC - Strasbourg - Double vernissage
Samuel Rousseau  - du 26 novembre 2011 au 12 février 2012
Aurélie de Heinzelin & Jörg Obergfell - du 26 novembre au 23 décembre 2011

PALAIS U - Salle 27
Hervé BOHNERT - dans le cadre du Colloque "L'ironie et la mort" du 21/11/2011 au 02/12/2012




26/11/2011


BMS - Strasbourg - avec l'Asssociation Calima
Jean-Louis Hess - Photos: Ces femmes qui se lèvent tôt 
Bonnes visites


STIMULTANIA
Pierre Bourdieu - Photos: Images d'Algérie




28/11/2011 


Restaurant Mosaïque du Neuhof
Jeannette Grégory - Photos: Enfances Tsiganes de Pologne





La Fleur du Dimanche

mardi 22 novembre 2011

St'Art : Start dans 3 jours


St-art est terminé, rendez-vous l'année prochaine ici:
St-art 2012

La Foire d'art contemporain de Strasbourg démarre dans 3 jours...


Les privilégiés pourront assister au vernissage jeudi 24 novembre et elle dure jusqu'au lundi 28. Trente mille visiteurs sont attendus pour visiter les 100 galeries exposant cette année.
Pour vous aider à préparer votre visite - et vos éventuels achats de Noël, je vous propose de vous en faire découvrir différents aspects au fur et à mesure.


Pour commencer, un tour d'horizon des galeries régionales (Alsaciennes) qui seront présentes avec des artistes d'ici  mais aussi d’ailleurs... (page en construction...)

Pour commencer, l'Association "l'Art au delà du regard" qui poursuit son travail de sensibilisation de l'Art auprès de mal-voyants et qui expose sur son stand des exemples de leur travail auprès des musées pour rendre accessibles à ces personnes.
En prime, ils bénéficient du soutien d'artistes locaux qui créent des oeuvres originales qui sont photocopiées en nombre limité et que l'on reçoit en échange d'une adhésion à l'association - beau geste.

Galerie Chantal Bamberger – Strasbourg - B05.
Jean-Marie Haesslé - Ann Loubert - Christine Sefolosha - Bram van Velde - Julie Six




Galerie Brûlée – Strasbourg


Editions Bucciali – Colmar


Galerie Nicole Buck – Strasbourg – C21


Galerie la Chambre - Strasbourg -
Christopher Payne: Asylum  - en coproduction avec l'association Medicis


CIAV – Centre International d’Art Verrier – Meisenthal
Sélection de pièces uniques et multiples d’artistes et des séries limitées de designers, édités par le CIAV ou co-édités avec des galeries partenaires.
Artistes: Damien Deroubaix / Christelle Familiari / Michel Paysant / Françoise Petrovitch / Fabien Verschaere
Designers: François Azambourg / Thierry Bolz / David Dubois / Claude Saos / V8 designers

Damien Deroubaix - Cor Serpentis


C.K. Editions - Romanswiller
Charles Kalt, Irma Kalt, Nicolas Schneider et Vladimir Skoda et en réserve: Jean-Jacques Dumont, Etienne Pressager et Daniel Schlier


Galerie de l'Estampe - Strasbourg - B12 –
Roger Dale - Christophe Hohler -Tony Soulié
en édition : un coffret exceptionnel de Combas, les premières aquagravures de Peter Klasen, la  première aquagravure de Christophe Meyer et les folles aqaugravures de Raymond Waydelich.

Raymond Waydelich - Aqua Tango


Galerie Bertrand Gillig – Strasbourg - B21
Patrick Bastardoz -  Mathilde Caylou -  Patrick Cornillet - Louis Danicher - Jim Delarge - Elisabeth Fréring - Stéphane Joannes - Olivier Lelong - Pierre Matter - Catherine Metz - Eric Meyer - Clément Montolio - Ayline Olukman - Kamil Vojnar - Marjolein Van Haasteren et Benoît Trimborn en réserve…